Infrastructure nationale de gestion des données géographiques
Géoflash

Accueil > Le PNG > Finalités du PNG

Finalités du PNG

Le Plan national géomatique du Sénégal est fondamentalement la feuille de route qui sera adoptée par le gouvernement pour doter graduellement le pays d’une infrastructure de données géospatiales (IDG/S).

Grâce à un environnement opérationnel adapté aux défis contemporains, le but d’une telle infrastructure est de faciliter le travail des grands décideurs et de tous les intervenants territoriaux : réaliser rapidement de meilleures analyses socio-économiques et environnementales, mieux planifier et en bout de compte, prendre de meilleures décisions. La motivation profonde étant de contribuer au développement durable du Sénégal.
Il convient de rappeler également que l’IDG/S se veut une infrastructure partagée par l’ensemble des producteurs, utilisateurs et développeurs sénégalais d’IG. Véritable chantier national, elle se doit d’être réalisée en lien avec les objectifs d’informatisation de l’État.
Cette infrastructure comprend :

  • un ensemble structuré de données géographiques constituant le patrimoine d’IG du pays ;
  • les politiques et directives concernant leur gestion tout au long de leur cycle de vie ;
  • les normes favorisant l’interopérabilité que ce soit pour la documentation, le stockage, l’échange, la visualisation, l’accès, etc.
  • les actifs informatiques, géomatiques et télécommunications ;
  • les applications ou systèmes (communs, sectoriels, partagés) ;
  • les services accessibles et les outils offerts aux utilisateurs (affichage, recherche, publication, édition) ;
  • les partenariats et ressources humaines.

Les domaines prioritaires suivantes ont été identifiées :

  • la consolidation du cadastre et secteur foncier ;
  • l’aménagement du territoire en soutien aux collectivités locales ;
  • l’optimisation de l’agriculture ;
  • la gestion de l’eau ;
  • les réseaux de transport ;
  • le soutien à la démocratie ;
  • la gestion des ressources naturelles ;
  • la protection publique.

L’IDG/S devra alors supporter ces domaines en s’assurant que les données géographiques recueillies soient de qualité et répondent aux besoins des diverses clientèles.