Infrastructure nationale de gestion des données géographiques
Géoflash

Accueil > Actualités > Géomatique : la formation se décentralise

Géomatique : la formation se décentralise

C’est donc parti pour les sessions de formation des décideurs en région !

Il convient de rappeler que la première phase du renforcement des capacités en géomatique intégrait parallèlement un volet formation des formateurs sénégalais, qui vont par la suite prendre en charge la démultiplication de la sensibilisation et le transfert de connaissance au niveau de toutes les régions du Sénégal.

Il s’agit, pour ces sessions de formation décentralisées qui démarrent à Saint-Louis, d’une approche participative et concertée que la partie sénégalaise (Groupe interinstitutionnel de Concertation et de Coordination en géomatique et Secrétariat exécutif) et la partie canadienne (ACDI et RNCan) ont choisi d’appliquer à la stratégie de vulgarisation et d’appropriation de ce levier que constitue la géomatique.

Un des effets importants attendus de cette activité est, à terme, de permettre aux décideurs régionaux d’être aptes à formuler et à mettre en œuvre des politiques, des mesures législatives et des projets/programmes intégrant l’acquisition, la gestion et l’utilisation de l’information géospatiale.

Le GICC veut, en effet, partager avec les décideurs nationaux et locaux la forte conviction que le Sénégal est sur le point de disposer, avec l’élaboration du Plan national géomatique, d’un puissant outil qui va permettre de contribuer efficacement à la réalisation de la nouvelle vision du développement durable du Sénégal, initiée par les plus hautes autorités.