Infrastructure nationale de gestion des données géographiques
Géoflash

Accueil > Actualités > L’Open Data, un levier de « gouvernance transparente »

L’Open Data, un levier de « gouvernance transparente »

Dans un pays où le niveau d’éveil des consciences ne cesse d’évoluer et où les citoyens sont devenus de plus en plus exigeants, une démarche volontariste et proactive s’impose pour promouvoir les initiatives e-citoyennes. Le numérique est assurément l’outil idéal pour permettre à l’Etat de faire face à cette demande sociale de type nouveau qu’est l’exigence d’une information fiable et accessible de partout et en temps réel.

Dans un pays où le niveau d’éveil des consciences ne cesse d’évoluer et où les citoyens sont devenus de plus en plus exigeants, une démarche volontariste et proactive s’impose pour promouvoir les initiatives e-citoyennes. Le numérique est assurément l’outil idéal pour permettre à l’Etat de faire face à cette demande sociale de type nouveau qu’est l’exigence d’une information fiable et accessible de partout et en temps réel. C’est le sens du nouveau concept d’opendata ou données ouvertes.

L’Opendata permet de répondre à ce besoin de transparence mais aussi et surtout constitue une source d’innovation, un levier de « gouvernance transparente ». Des informations de toutes sortes sont produites par notre administration, nos entreprises et établissements publics, tant au niveau central que décentralisé.

Cette mine d’informations produites et régulièrement échangées par nos administrations au sens large, constituent un précieux gisement pour servir de socle à la création de produits ou services à valeur ajoutée.

C’est ainsi qu’en juin 2009, le groupe de travail Base de données géospatiales prioritaire du plan national géomatique et une mission canadienne, ont proposé de mettre en place et d’organiser les données géomatique disponibles au Sénégal, dans le cadre de la réalisation d’une base de données géospatiales. L’accès à ces données procurera aux usagers, une source d’information commune.

Un objectif important de cette base de données géospatiales prioritaire est d’opérationnaliser et d’harmoniser la gestion et la distribution des données géospatiales à travers la standardisation des normes de gestion et d’échange des données. Une fois cet objectif atteint, la duplication des efforts dans la production de données pourra être grandement réduite.

Toutefois, la mise à disposition des données publiques pose de nombreux problèmes juridiques, techniques et économiques qu’il faudra nécessairement examiner très profondément pour que les données soient effectivement partagées dans le strict respect des lois et règlements tendant à garantir la protection des droits des uns et des autres.