Infrastructure nationale de gestion des données géographiques
Géoflash

Accueil > Actualités > LOUGA, les décideurs locaux sensibilisés à la géomatique

LOUGA, les décideurs locaux sensibilisés à la géomatique

Le Gouverneur de Louga, Monsieur Ange FAYE, a présidé, le mercredi 18 décembre 2015, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation et de sensibilisation des décideurs de la région à la géomatique. Cette activité est organisée dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de géomatique (Png).

Ce volet de renforcement des capacités s’inscrit dans le volet formation à la vulgarisation de la Géomatique en général au niveau local et du Plan national de géomatique du Sénégal en particulier.

Du fait de l’impact des changements climatiques qui se font ressentir dans tous les domaines tels que l’agriculture, les ressources hydriques, l’urbanisme, l’environnement, et l’occupation de l’espace. Il y a donc lieu, pour les Etats, confrontés à une gestion de plus en plus complexe des ressources et des territoires, de disposer d’une information géographique de qualité afin d’améliorer la prise de décisions dans une perspective de développement socio-économique sain et durable.

Pour le gouverneur de Louga, c’est parce que le Sénégal est conscient de ces enjeux qu’il a décidé de mettre en œuvre le Plan national de géomatique (Png) « la feuille de route du gouvernement pour doter le pays d’une infrastructure nationale de données géospatiales », a-t-il rappelé.

C’est dans ce cadre qu’un atelier est organisé à Louga avec les représentants des services de l’Etat, du secteur privé, des élus locaux et des membres de la société civile.

L’objectif consiste à les outiller et à les aider à avoir une bonne compréhension de la géomatique, pour qu’ils l’intègrent dans leurs plans de développement respectifs. « Mais c’est aussi une manière de faciliter leur implication dans le processus de mise en œuvre du Png », a précisé M. Faye qui parle de la géomatique comme un outil essentiel qui peut « apporter une meilleure maitrise dans la gestion des spécificités locales à travers un levier de décisions pertinentes, gage d’une gouvernance efficace ».

Le gouverneur de Louga est d’autant plus enthousiaste qu’il pense que cette discipline dite « nouvelle » aidera à valoriser les terres arables et à exploiter l’énorme potentiel agricole et pastoral de la région. « Elle pourra être un outil essentiel de repérage, de prévisions et de localisation de différentes composantes socio-économiques de la région et un outil essentiel dans l’orientation du bétail vers les points d’eau et de pâturage de la région », a-t-il soutenu.

En organisant cette formation, le Groupe interinstitutionnel de concertation et de coordination en géomatique (Gicc) mise sur le capital humain, facteur important dans le Plan Sénégal émergent (Pse).