Infrastructure nationale de gestion des données géographiques
Géoflash

Accueil > Actualités > Schéma d’aménagement du territoire : Dakar actualise en attendant le plan (...)

Schéma d’aménagement du territoire : Dakar actualise en attendant le plan national

La capitale sénégalaise est entrain de mettre à jour son schéma régional d’aménagement du territoire (Srat). A cet effet le conseil régional de Dakar s’est engagé, à travers un atelier de validation, dans un exercice d’actualisation.

La capitale sénégalaise est entrain de mettre à jour son schéma régional d’aménagement du territoire (Srat). A cet effet le conseil régional de Dakar s’est engagé, à travers un atelier de validation, dans un exercice d’actualisation.

Selon le directeur de cabinet du président du conseil régional de Dakar, le schéma régional permet de préparer le schéma national. Pour lui, chaque région doit avoir son schéma. Selon lui, « ce Schéma est en cohérence avec l’acte 3 de la décentralisation ». En outre, il souligne que « compte tenu de la multiplicité du nombre d’acteurs de l’aménagement du territoire au niveau régional, il est important de créer un cadre de référence et d’harmonisation de l’ensemble de leurs interventions ».

Bien qu’il soit prévu la suppression de la région en tant que collectivité, , ce projet prend en charge l’élaboration d’un Srat par le département, nouvelle entité territoriale », . Pour le Directeur de la Planification de l’ANAT Cheikh Ahmet Tidiane Diop, Dakar est en train d’élaborer son schéma d’aménagement du territoire qui est une partie intégrante du plan national d’aménagement du territoire. Poursuivant, il révèle que Dakar la ville capitale regroupe 28% de la population du Sénégal. Selon lui, ces distorsions au niveau de Dakar impacte sur l’ensemble du territoire.

Le directeur de la planification de l’ANAT soutient qu’il faudrait à Dakar, de par sa position géostratégique, qu’elle puisse transformer l’ensemble des contraintes notées, en opportunité pour le développement global du Sénégal. A l’en croire, construire une cohérence territoriale c’est promouvoir la cohésion sociale, qui selon lui, est indispensable pour la réussite du Pse.